Blog

Evitez le ridicule en dégustation de vin!

Savez vous quoi dire lorsque l'on vous fait gouter un vin mais qu'hélas, vous ne savez même pas vraiment comment vous y prendre ? Est-ce vraiment facile de recopier les gestes de votre voisin sans les comprendre ? Tentons donc de vous aider à donner votre avis sur la dégustation de vin.

Avec quelques conseils et un peu d’entrainement vous pourrez enfin épater la galerie !! 

Mise en situation de dégustation de vin

Pour savoir si un vin est bon à la dégustation, il faut déjà être capable de différencier un mauvais vin, d’un vin que vous n’aimez pas.  Ce qui veut aussi dire que si quelqu’un aime un vin, vous n’êtes pas obligé de l’aimer … Il faut savoir faire preuve d’objectivité lors d’une dégustation.  

Vous devez utiliser tous vos sens et plus particulièrement votre goût. Pour pouvoir déguster du vin, il faut se mettre dans de bonnes dispositions. Par exemple, il faut éviter de manger un aliment fort, boire un café ou se laver les dents avant de déguster. Pour déguster vous avez besoin de tous vos sens, la vue, l’odorat et enfin le goût.

La première étape : la couleur du vin

Le premier signe de qualité se trouve dans l’apparence du vin. Un vin de bonne qualité aura une robe intense et brillante. La couleur donne aussi des indices sur le vin par exemple pour un vin rouge, plus la teinte tire vers un rouge/orangé brique plus il est vieux, plus la teinte est claire et tire sur la violine, pus il est jeune.  Pour un vin blanc, plus il est vieux, plus sa couleur devient dorée.

 

La deuxième étape : le nez du vin

Un vin s’apprécie aussi avec son nez, vous pouvez déjà savoir si le vin va être bon ou non rien qu’au nez. Prenez votre verre, inspirez et laissez-vous guider par vos souvenirs !

Le « premier nez » : si le vin est déjà assez ouvert vous arriverez à distinguer des arômes floraux, végétaux ou minéraux… Si vous ne sentez rien, le vin peut être considéré comme « fermé », vous pouvez le laisser s’aérer encore un peu avant de le déguster.

Le « deuxième nez » se fait après avoir remué votre verre pour en dégager tous les arômes. Vous pouvez sentir à nouveaux pour identifier les différents arômes qui s’en dégagent. Vous remarquerez que l’arôme du premier nez se dégagera plus particulièrement en étant plus subtil et plus riche. Ces arômes doivent être encore confirmés lors de la dégustation.

A chaque étape de la dégustation vous découvrirez une nouvelle saveur, le vin est complexe et ce qui fait sa richesse et son équilibre. Chaque personne peut sentir autre chose en fonction de ces connaissances, il n’y a pas une parole de vérité alors lancez-vous et vous verrez que personne ne vous contredira.

La troisième étape : L’équilibre du vin 

Voilà enfin l’étape où vous allez pouvoir goûter le vin. Ce qui fait qu’un vin soit considéré comme bon c’est son équilibre. La première étape de la vinification est la fermentation alcoolique, les sucres du raisin se transforme en alcool. C’est une étape clef où il faut être très minutieux pour éviter d’avoir un vin trop alcooleux ou trop sucré. L’équilibre se trouve entre le sucre, le fruit et l’acidité pour garder la fraicheur du produit.

Dans tous les cas, lorsque vous dégustez vous devez chercher à voir si l’équilibre entre le sucre et l’acidité en bouche est harmonieux pour dire que le vin est équilibré.

Voilà maintenant si vous souhaitez participer à une dégustation dans un vignoble, vous avez quelques clefs en main pour vous aider à vous faire votre propre point de vue. C’est en dégustant qu’on sait déguster, n’hésitez pas à faire des dégustations entre amis ou en famille, ils pourront vous aider à mettre des mots sur une sensation, sur un goût.

La dégustation est un moment de plaisir où tout un monde s’ouvre à vous. A travers ce vin, vous allez découvrir un terroir et un savoir-faire. Chaque vin a sa particularité alors allez-y dégustez !

Au sujet de l'auteur (The Wine Lover)

The Wine Lover

We are happy to give you the wine informations and events informations...

Autres articles :